Accueil ::> La vie au collège ::> Travaux d’élèves ::> Les 3es vous présentent leur sortie « Seconde guerre mondiale »

Les 3es vous présentent leur sortie « Seconde guerre mondiale »

jeudi 7 mai 2015, par Mme SICCARD Anne.

Le Cimetière américain de Colleville.

Jeudi 2 avril, nous avons visité le cimetière américain de Colleville. Il se trouve au-dessus de la plage d’Omaha, C’est un cimetière connu, le film « Il faut sauver le soldat Rayan » qui est inspiré d’une histoire vraie commence là-bas. Quand on arrive,on entre d’abord dans le Jardin des Disparus. Sur les murs sont écrits les noms de 1500 soldats dont le corps n’a pas été retrouvé. On peut aussi voir 14 rosettes de bronze en face des noms des personnes retrouvées récemment. Ensuite, il y a une statue. Elle représente la jeunesse des soldats dont la moyenne d’âge était de 23-24 ans. Les galets au sol viennent d’Omaha. A sa droite, il y a une carte avec les trajets du 6 juin 1944 au 6 mai 1945 pour libérer l’Europe. A sa gauche, il y a une carte avec les trajets du débarquement du 6 juin 1944. Au final, on arrive devant 9300 tombes sur lesquelles sont écrits le nom, l’état et la date de mort. Celle de naissance n’était pas indiquée pour ne pas montrer leur jeunesse. Avant d’être enterrés ici, les soldats étaient enterrés dans des cimetières provisoires. Il y a au cimetière 43 paires de frères dont 33 côte à côte, un père et son fils, un soldat de la Première Guerre Mondiale enterré près de son frère et 4 femmes. L’une
était une civile de la Croix Rouge, les autres étaient de l’Armée Américaine. Sur certaines tombes il y a une écriture plus visible et une croix de dessinée. C’était réservé aux soldats ayant la médaille d’honneur. Sur 300 croix sont écrits les mots « connu que de Dieu », signifiant que les corps n’ont pas été identifiés. Il n’y a pas que des chrétiens enterrés ici. On peut compter 149 étoiles juives dans ce cimetière. Les petits drapeaux aux pieds des croix ont été déposés par les familles. Il y a aussi une chapelle où celles-ci peuvent se recueillir.


Camille Lemaréchal, Léa Lefrançois et Justine Laisné.

Nous sommes allés au cimetière américain de Colleville avec tous les 3es.
Ce cimetière se trouve au dessus de la plage Omaha Beach. Il contient 9 500 tombes alignées sur une pelouse de 70 hectares, matérialisées par une croix ou une étoile. La croix représente les soldats chrétiens et l’étoile, les soldats juifs.
Des petits drapeaux américains ont étés déposés sur quelques tombes, cela signifie que les familles sont venues s’y recueillir. Ce cimetière honore les soldats américains morts pendant la bataille de Normandie lors de la Seconde Guerre Mondiale en 1944.
Le film ’’Il faut sauver le soldat Ryan’’ commence par un plan de ce cimetière.

Angèle Leboucher et Marine Launay.


la France des années noires.

Les principaux points abordés par cette exposition sont la défaite française, la vie sous l’Occupation, le régime de Vichy, la collaboration et la Résistance.
La première partie montre la vision d’une France épuisée pendant l’occupation après les combats. Mais la défaite, elle, est ressentie par les français comme un choc incommensurable.
Au cours de cette période, les Français sont confrontés à des stratégies de collaboration ou de résistance, les plaçant ainsi dans un dilemme entre collaborer ou résister. La résistance s’organisait dans la clandestinité mais elle était toujours prohibée par l’ennemi.
La photo ci-dessous présente une affiche française (1939) encourageant les enfants à participer à l’effort national en fournissant des vêtements aux soldats.


Marie Bellamy, Natasha Thompson, Loane Mouchel, Alice Toulorge.


Les sociétés face à la guerre.

Pendant la seconde guerre mondiale, une grande partie de la population française avait accepté de collaborer avec les allemands qui les occupaient. Une petite partie de la population avait décidé de résister face à l’ennemi. Mais le but principal pour tous les français étaient de survivre aux bombardements qui avaient lieu.
La résistance française est reconnue pour son engagement au service des alliés, les résistants ne faisaient pas la guerre, ils résistaient en faisant de la propagande, fabrication de faux papiers etc...

Killian Mouchel et Paul-Louis Lemière

La guerre totale.

Une guerre totale est un conflit dont les conséquences et les implications touchent l’ensemble des sociétés des pays mobilisés.La Guerre de 1914-1918 et la Guerre de 1939-1945 sont des guerres totales.
La deuxième guerre mondiale était une guerre idéologique marquée par l’affrontement de deux systèmes opposés. Pour renforcer cet affrontement idéologique, la propagande, la publicité, le cinéma sont utilisés par les deux camps.

Coraline Baril, Marine Ronsoux, Lauryn Cénent, Emma Harant, Laurie Thomine.

Le débarquement et la bataille de Normandie.

Les Allemands sont persuadés que le débarquement sera dans le Nord-Pas-de-Calais. En effet, les Alliés ont eu la stratégie de mettre en place une armée fantôme (chars en caoutchouc gonflable, etc). Ils pensaient que cette stratégie durerait deux semaines, mais celle-ci a duré six semaines en raison de la résistance allemande poussée à l’extrême jusqu’à l’effondrement final. Les Alliés ont commencé à lancer l’assaut dans la nuit du 5 au 6 juin 1944 en lançant leurs parachutistes sur chaque extrémité des plages de Normandie (Utah, Omaha, Gold, Sword et Juno beach). Au matin du 6 juin, ils débarquèrent sur les plages, le débarquement a commencé à 6h30 avec les troupes américaines sur les plages de Utah et Omaha et à 7h30 les troupes Britanniques et Canadiennes . Cela s’est terminé le soir du 6 juin. Les Allies commencèrent à entrer sur les terres de Normandie et c’est à ce moment-là que la bataille des haies (bataille de Normandie) commença. Caen a été libérée le 19 juillet, Saint-Lô le 17 juillet et le port de Cherbourg le 26 juin.

Corentin Laniepce, Thomas Vrac, Morgane Mauger, Ophélie Hérauville, Alien Baron et Camille Montreuil.




Génocide et violence de masse.

Le génocide est l’extermination intentionnelle st systématique de tout un peuple .

Le génocide et la violence de masse pendant la seconde guerre mondiale se caractérisent par l’extermination des juifs et la violence des combats .

Le génocide des juifs :
Les nazis ont une volonté d’anéantissement envers les juifs , sans distinction d’âge et de sexe. Ils sont convaincus que les juifs sont la cause du malheur de l’Allemagne.
Ce génocide fait au final plus de six millions de morts dont plus d’un millions d’enfants.

La violence des combats :
Par exemple l beaucoup de batailles comme Pearl Harbor, Stalingrad, le débarquement et bien d’autres ont été des batailles très meurtrières.
Et pour finir cette guerre a fait plus de soixante millions de morts dont trente-cinq millions de civils.

Adrien Lebarbey et Théo Lavernhe.

Le collège en images

photoscollege 21 photoscollege 20 photoscollege 17 photoscollege 16 photoscollege 15 photoscollege 14 photoscollege 13 photoscollege 12 photoscollege 11 photoscollege 10 photoscollege 09 photoscollege 08 photoscollege 05 photoscollege 07 photoscollege 06 photoscollege 04 photoscollege 03 photoscollege 26 photoscollege 02 photoscollege photoscollege 25 photoscollege 24 photoscollege 23 photoscollege 22 photoscollege 18 photoscollege 19